english |  français |  español Voir les fils RSSFils RSS  Accueil  |  Contacts  |  FAQs  |  Recherche  |  Plan du site  |  Politique en matière de divulgation de l’information
 
Des volontaires en ligne aident à la traduction de textes clés sur la démocratie et les droits de l'homme en langues d'Afrique de l'Ouest

Page de couverture de la Déclaration de Bamako traduite en langue  Fon, la langue nationale du Bénin.Page de couverture de la Déclaration de Bamako traduite en langue Fon, la langue nationale du Bénin.Jacques Komla Ametefe Dzago donnant une formation à des officiers de police en République démocratique du Congo. (Photo : programme VNU, 2013)Jacques Komla Ametefe Dzago donnant une formation à des officiers de police en République démocratique du Congo. (Photo : programme VNU, 2013)
21 février 2013

Bénin: Des volontaires en ligne appuient l'ONG Fondation Joseph the Worker, basée au Bénin, en rendant disponibles dans les langues les plus parlées d'Afrique de l'Ouest des textes faisant la promotion de la démocratie et des droits de l'homme. « La traduction est très importante pour donner aux communautés accès aux connaissances », déclare Joseph Mevognon, Directeur exécutif de la Fondation.

Jacques Komla Ametefe Dzago, du Togo, a par exemple traduit la Déclaration de Bamako vers l'ewe. Signée par les pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie le 3 novembre 2000, la déclaration souligne leur engagement à renforcer la démocratie, l’Etat de droit, les droits de l'homme et des élections libres et transparentes.

Jacques, qui est titulaire d'une maîtrise en gestion d'entreprise et d’une autre en transport et logistique, est actuellement Volontaire des Nations Unies auprès de la mission de l'ONU pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) où il donne des formations sur la gestion électorale et les droits de l'homme. Il a déclaré apprécier l'opportunité qu'on lui a donné de traduire la déclaration dans sa langue maternelle, pour permettre aux Togolais de connaître ses buts et idéaux.

Grâce au soutien de l'Organisation internationale de la Francophonie, et en collaboration avec le Directeur de la promotion des langues nationales du Ministère de la culture béninois, la Fondation Joseph the Worker a mené la phase pilote du projet durant laquelle des linguistes ont traduit la Déclaration de Bamako vers le fon, langue nationale du Bénin, le moré, une des deux langues régionales officielles du Burkina Faso, le haoussa, langue la plus parlée au Niger et le baoulé, langue de Côte d’Ivoire.

Lors de la deuxième phase du projet, la Fondation a mobilisé des volontaires en ligne pour traduire la déclaration dans des langues supplémentaires comme l'ewe pour le Togo, le bambara pour le Mali, le wolof pour le Sénégal et le sango pour la République centrafricaine, son objectif à long-terme étant de la rendre disponible dans toutes les langues régionales d'Afrique de l'Ouest.

Les traductions seront publiées et lancées lors d'un ensemble d'évènements organisés dans chaque pays et rassemblant des institutions publiques locales, des médias, des organisations de la société civile et des citoyens.

La Fondation Joseph the Worker travaille déjà avec des volontaires en ligne sur son prochain projet, un manuel de prévention de la torture. Ce manuel décrit en termes simple le contenu des instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme comme la Convention des Nations Unies contre la torture et la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples. Il s'accompagne d'une boite à images dont les illustrations ont été conçues par des volontaires en ligne pour atteindre un public plus large, moins alphabétisé. La Fondation réunit actuellement des équipes de volontaires en ligne pour traduire ce manuel en fon, mina, bariba et dendi.


-------------------------------------------
Merci à Muriel Berne et Jenny Christelle Abou'ou, volontaires en ligne, pour l’aide apportée à cette traduction.
Le programme VNU est administré par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)